Située entre Las Vegas et le Yosemite, la vallée de la mort donne froid dans le dos rien qu’à entendre son nom. Savez-vous quelle est la raison pour laquelle ce site s’appelle ainsi ? Si vous ne le savez pas encore, vous le saurez une fois que vous allez repartir après un voyage là-bas. Sa dénomination peut donner la chair de poule, mais en pratique, vous aurez des vagues de sueurs en visitant cet endroit qui se trouve en plein milieu du Mojave, un désert dans l’ouest des États-Unis. Un lieu qui a la mort comme patronyme, c’est assez glauque, mais concrètement à quoi doit-on alors s’attendre si on visite ce lieu pour la toute première fois ? Notre point sur la question.

Évitez d’y aller en été

S’il y a une raison pour laquelle la vallée de la mort s’appelle ainsi, c’est d’abord à cause de la température infernale qui y règne. En moyenne, il fait 48 °C à l’ombre, ce qui peut parfois peser si vous êtes de ceux qui supportent mal la chaleur. En août 2020, le mercure avait montré plus de 54 °C, ce qui n’a pas vraiment plus aux téméraires qui ont fait le voyage en plein été.

À moins de souhaiter vivre une canicule, essayez de trouver une période autre que l’été pour y aller, car la chaleur extrême pourrait fragiliser les plus sensibles. Il faudra par conséquent prévoir une grosse quantité d’eau si vous ne voulez pas finir déshydraté.

Un paysage magnifique

La vallée de la mort, c’est surtout une vue imprenable sur la beauté de la terre. Vous aurez un paysage digne de ces fonds d’écran qui ne seront jamais démodés. Vous serez en compagnie de ces canyons qui ont été forgés par le vent et la chaleur des siècles passés. Avec ses vagues de sable et ses dunes éblouissantes, vous pourrez profiter de leur beauté à perte de vue.

Si vous vous demandez à quoi bon visiter un tas de sable et de rochers à des températures qui se rapprochent de la canicule, vous le comprendrez après avoir visité cet endroit. Un passage particulier au point Zabriskie vous donnera accès à un panorama époustouflant, ce qui en vaudra largement les sueurs sur la route. Vous pourrez trouver un peu d’ombre ici, mais surtout admirer comment la nature se rend belle elle-même malgré des conditions hostiles à la vie.

Un paysage où il est très facile de se perdre

Attention toutefois, car la vallée de la mort se situe dans le parc national du même nom qui est le plus vaste des États-Unis d’Amérique. Elle est dépourvue de toute autre route que celui qui est goudronné et il n’est pas rare que des aventuriers se perdent en voulant traverser le désert.

Ce qui fait que mis à part l’autoroute du désert, vous ne verrez que du sable et des rochers. L’immensité de la vallée fait que si vous n’êtes pas prudent, vous risquez de vous perdre facilement. Du coup, essayez de toujours suivre la route et ne vous aventurez pas à rouler dans l’étendue de sable qui vous entoure.

Article similaire